La Bourse suisse se tourne vers Francfort pour anticiper le Brexit

le 13/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’envolée du franc suisse a pesé sur les frais et commissions prélevés par les groupes suisses.

Urs Rüegsegger, le directeur général de la Bourse helvétique SIX, a confirmé hier qu'il discutait avec le superviseur allemand BaFin pour établir un nouveau lien avec l'Union européenne (UE). L'opérateur de marché considère en effet que ses relations avec le London Stock Exchange ne suffiront pas après le Brexit. SIX s'est traditionnellement reposé sur ses accords avec le superviseur britannique pour déterminer une équivalence réglementaire qui lui permette d'exercer des activités avec les Bourses de l'UE - comme la compensation. «Après le Brexit, nous aurons besoin d'une équivalence avec le Royaume-Uni et d'une autre avec l'UE», a déclaré Urs Rüegsegger au Financial Times. La décision n'aura pas de conséquences en termes d'emplois outre-Manche, mais sa portée symbolique est forte.

A lire aussi