Tarkett fait son entrée sur le terrain de la dette désintermédiée

le 22/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de revêtements de sols a placé 300 millions d'euros de Schuldschein afin de refinancer les deux tiers du term loan mis en place lors de l'IPO de 2013.

Financé historiquement par de la dette bancaire, Tarkett a sauté le pas du financement désintermédié. Le groupe de revêtements de sols et de surfaces pour équipements sportifs a placé 300 millions d’euros sous format Schuldschein. Après avoir examiné différentes solutions, la direction de Tarkett...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi