La Sfil veut en avoir fini avec le gros des prêts toxiques en 2016

le 22/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Aidée par le fonds de soutien créé par l'Etat, la banque publique espère n'avoir plus que 2 milliards d'euros de prêts toxiques à la fin de 2016.