Le potentiel du crowdlending ne remet pas en cause la position des banques

le 11/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le cabinet d’études Asterès prévoit une forte croissance du financement participatif en prêts mais s’attend à ce que le modèle bancaire reste dominant.

Le potentiel du crowdlending ne remet pas en cause la position des banques
(© Fotolia)
Le crowdlending va décoller, c’est certain, selon Nicolas Bouzou, économiste et fondateur du cabinet Asterès. L’environnement est très favorable en France où l’épargne des ménages est abondante et où persistent des «trous de financement» pour les entreprises, d’après un point de vue détaillé dans...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi