Morgan Stanley domine le marché français du M&A au premier semestre

le 02/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques américaines font un retour remarqué sur le podium de L'Agefi à la faveur du bouclage de plusieurs opérations dans le secteur des télécoms.

Une fois n’est pas coutume, le classement exclusif des banques conseils en fusions-acquisitions de L'Agefi couronne deux banques américaines. Au premier semestre, Morgan Stanley et Goldman Sachs, conseils financiers sur respectivement 35,8 et 35,2 milliards d’euros d’opérations bouclées, ont devancé BNP Paribas, créditée de 28,5 milliards d’euros.

Goldman Sachs et Morgan Stanley ont largement profité de la consolidation du secteur des télécoms. Elles ont en particulier conseillé Altice lors du rachat de Portugal Telecom et lors de l’acquisition des 20% de SFR que Vivendi détenait encore en début d’année. Lors de l’acquisition de l’opérateur télécom brésilien GVT auprès de Vivendi, Goldman Sachs était conseil côté vendeur et Morgan Stanley, côté acheteur. Enfin, Morgan Stanley est intervenue sur l’acquisition d’Orange Communications par NJJ Capital (holding de Xavier Niel) bouclée en février dernier.

BNP Paribas, souvent numéro un dans les classements des banques conseils en France, se trouve reléguée à la troisième place en volumes d’opérations conseillées. En nombre de transactions, en revanche, elle reste deuxième, derrière Rothschild. «Le marché français reste l’un des marchés européens les plus concurrentiels», remarque un banquier. De fait, à côté de l’incontournable BNP Paribas, le banquier «historique» de bon nombre de groupes français, et des autres établissements français comme SG CIB et CACIB, évoluent deux maisons indépendantes extrêmement bien implantées en France (Lazard et Rothschild), plusieurs grandes banques américaines (Goldman Sachs, Morgan Stanley, JPMorgan…) auxquelles il faut ajouter Deutsche Bank.

Logiquement, les banques internationales ont été très présentes sur les opérations transnationales. Parmi les deals crossborder bouclés au premier semestre, figurent notamment la reprise de TDF France par des investisseurs internationaux, l’acquisition surprise de Norbert Dentressangle par l’américain XPO Logistics, et celle de l’américain spécialiste de la communication numérique Sapient par Publicis.

Révélateurs de l’effervescence du marché l’année dernière, les volumes de transactions bouclées à mi-année sont en très forte hausse à plus de 66 milliards d’euros, contre 47 milliards au premier semestre 2014 et 127 milliards pour l’année complète.

Illustration : L'Agefi.
ZOOM
Illustration : L'Agefi.

A lire aussi