SFPI choisit une fusion-absorption pour entrer en Bourse

le 11/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La prise de contrôle inversée de la société Emme, coquille vide toujours cotée, permettra d’élargir le flottant de l’entité fusionnée.

Si plusieurs foncières ont dans le passé déjà racheté des coquilles vides pour faciliter leur cotation en Bourse, ce mécanisme a rarement été utilisé dans d’autres secteurs d’activité sur le marché français. C’est pourtant le choix effectué par SFPI, présent depuis trente ans dans les biens d...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi