Le risque de conflits d’intérêts s’accroît pour les banques dans le M&A

le 04/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

RBC devra verser 76 millions de dollars de dommages et intérêts pour des conseils biaisés lors d’un rachat.

Bien que peu spectaculaire, la décision prise lundi par la Cour suprême du Delaware devrait inciter les établissements bancaires à davantage de prudence dans leur activité de conseil lors d’opérations de fusions et acquisitions. Dans un texte de 107 pages, cette instance a confirmé le jugement de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi