Le régulateur britannique contrarie Playtech dans le trading en ligne

le 24/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de jeux en ligne a renoncé à acquérir Plus500, après la suspicion que ce dernier a suscitée auprès de la FCA.

Après la banque centrale d’Irlande en octobre, c’est au tour de la Financial Conduct Authority (FCA) britannique de contrarier les ambitions de Playtech dans le trading financier en ligne. Après la prise de contrôle de TradeFX, le groupe de jeux d’argent en ligne israélien a annoncé renoncer à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi