L’utilisation du «locked box» dans le M&A doit éviter quelques embûches

le 16/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La transaction à prix fixe, qui gagne du terrain en Europe, facilite pour le vendeur la comparaison des offres dans le cadre d’enchères.

Le recours au mécanisme de locked box est de plus en plus répandu sur le marché européen des fusions et acquisitions. Cette pratique revient à fixer le prix de rachat d’une entreprise au moment de la signature du contrat conditionnel (signing) sans clause d’ajustement lors de la conclusion du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi