L’AFD valide sa solidité à la veille de son adossement à la Caisse des dépôts

le 17/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le modeste déficit de fonds propres de 96 millions d’euros mis au jour par la BCE est largement compensé par le mécanisme du «compte de réserve».

Devenue importante au sens du Mécanisme de surveillance unique (MSU), puisque son bilan a dépassé l’an dernier les 30 milliards d’euros, l’Agence française de développement (AFD) a dû se plier à l’exercice d’évaluation complète de son bilan par la BCE. Si l’institution financière actuellement...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi