L’accord sur la violation de l’embargo révèle certaines pratiques du Crédit Agricole

le 21/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque, qui avait élaboré un véritable système, devra payer plus de 787 millions de dollars aux autorités américaines.

Le montant en lui-même n’est pas spectaculaire. Crédit Agricole SA (CASA, la structure cotée de la banque mutualiste) et sa filiale de banque d’investissement et de financement Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (CA CIB) devront s’acquitter d’une sanction de 787,3 millions de dollars ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi