Le trading pose un défi aux régulateurs

le 16/07/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le compte propre reste un moteur de résultat pour des banques comme Goldman Sachs

Comment contenir les activités de trading des banques, que la crise a rendues encore plus systémiques? La question préoccupe les régulateurs de tous bords. Elle a pris un nouveau relief avec les résultats exceptionnels publiés par Goldman Sachs le 14 juillet. La banque d’affaires a vite occupé la place laissée vacante par certains concurrents, et a aussi fait fructifier son trading pour compte propre. Au prix d’un appétit pour le risque croissant, comme le montre la hausse régulière de sa Value at Risk (VaR).

A lire aussi