Les placements accélérés d’actions connaissent un retour en grâce

le 22/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dealogic avance qu’ils représentent cette année plus de la moitié des émissions d’actions dans le monde

Les placements accélérés d’actions connaissent un renouveau. Selon Dealogic, ils représentent dans le monde pour le trimestre en cours, au 17 juin, un montant de quelque 125 milliards de dollars, par le biais de 363 opérations. Bien plus que le précédent pic du quatrième trimestre 2008 (89 transactions et 65,2 milliards de dollars).

Depuis le début de l’année, le volume des placements accélérés (156,6 milliards et 519 opérations) atteint dès lors près du double (+87 %) de celui enregistré l’an passé. Au sein des placements accélérés, Dealogic souligne que le secteur financier voit son poids croître, de 32 à 42 % d’une année sur l’autre.

La semaine passée, Iberdrola a ainsi levé 1,8 milliard de dollars avec le soutien notamment de JPMorgan. Cette dernière domine d’ailleurs le marché mondial en accaparant une part de 16,3 % (161 opérations pour 49,6 milliards de dollars).

Ce dynamisme contraste avec la relative morosité de l’ensemble du marché des émissions d’actions, qui sort pourtant au deuxième trimestre de sa léthargie. Les placements accélérés (ou « overnight ») représentant cette année en volumes plus de la moitié (51 %) des émissions totales contre moins du quart (22 %) il y a un an.

Les volumes totaux émis (307,9 milliards de dollars) accusent en effet au 17 juin un repli de 17 % par rapport à 2008. Si les introductions en Bourse (IPO, 10 % du volume total) et les émissions de convertibles (2 %) subissent une nette désaffection, avec des volumes en chute de 62 et 91 % respectivement, les mises sur le marché de parts supplémentaires du capital (88 % du marché) tirent leur épingle du jeu avec des volumes en progression de 22 %.

A lire aussi