Les performances des sociétés sous LBO se dégradent

le 10/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En Europe, elles ont enregistré un Ebitda médian inférieur de 6,9 % aux prévisions à fin 2008, contre un écart de 1,8 % en 2007

Les performances se dégradent un peu plus pour les sociétés sous LBO en Europe. A fin 2008, elles ont enregistré un Ebitda médian inférieur de 6,9 % aux prévisions fixées, contre un manque de 1,8 % un an plus tôt, selon une étude de Standard & Poor’s (S&P) qui se base sur un panel de 93 sociétés issues de treize secteurs différents. L’agence de notation distingue des différences accrues entre secteurs avec une variance de 20,5 % en 2008, contre 16,2 % fin 2007. « Pour les secteurs les moins performants, tels que la santé ou la chimie, les résultats se révèlent entre 15 et 17 % inférieurs aux prévisions », souligne l’agence de notation.

Plusieurs sociétés ont enregistré de sévères sous-performances à fin 2008, 45 % du panel ayant manqué de 10 % leur prévision d’Ebitda (cf graphe), contre 31 % à fin 2007. « Cette tendance reflète l’accroissement des défaillances en 2008. Au sein de notre échantillon, onze sociétés ont été confrontées à un défaut de paiement ou sont en voie de restructuration », explique S&P.

Dans une étude parallèle, l’agence note que le taux de défaut des sociétés est monté à 11 % sur les six premiers mois de 2009, contre 8,9 % sur le premier trimestre 2009 et 5,8 % en 2008. S&P prévoit l’atteinte d’un pic du taux de défaillance juste en dessous du seuil de 15 % au cours du deuxième semestre 2009. « Les douze mois ayant suivi la faillite de Lehman vont se traduire par un plus haut niveau de défaillance », indique S&P. L’agence pense que les prochains tests effectués sur le respect des covenants révèleront une véritable chute des revenus et des résultats, ce qui conduira à de nouvelles restructurations.

A lire aussi