Le LSE cède 9 % de ses parts dans Turquoise à trois banques

le 09/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Barclays, JPMorgan Cazenove et Nomura achètent chacune 3 % de la plate-forme pour un million de livres. Douze banques sont désormais présentes au capital

Après avoir repris 60 % de la plate-forme alternative (MTF) Turquoise, le London Stock Exchange (LSE) poursuit son plan visant à compenser la chute de ses activités de négociations actions. L’opérateur a annoncé la vente de 9% de la plate-forme à Barclays, JPMorgan Cazenove et Nomura, chacune des banques reprenant 3% du MTF pour un million de livres en cash. Le nombre de banques d’investissement présent au capital du MTF s’élève désormais à douze.

Pour Turquoise, l’idée est «de travailler avec tous les participants» pour accroître son activité de trading sur les actions européennes et sa part en matière de liquidité, qu’elle soit transparente ou opaque. Le MTF ouvre la porte à trois acteurs importants du trading actions. Le ticket pris par les banques confirme leur engagement à apporter de la liquidité à leurs clients et aux marchés.

Mais certains sont sceptiques. «Monter dans le capital de Turquoise est une chose. Apporter des flux en est une autre, estime Jean de Castries, directeur général chez Equinox Consulting. Il est difficile de connaître le niveau d’implication réel de chaque banque en termes d’apport de liquidité. D’autant plus que la tendance générale des banques d’investissement a été d’avoir simultanément des tickets dans plusieurs MTF et dark pools et d’attendre celui qui émergera» C’est le cas de Nomura, actionnaire d’Instinet, qui est déjà présent au capital de Chi-X et vient par ailleurs de lancer NX MTF, le seul dark pool MTF régulé par la FSA. «Face à cette multiplicité d’offres, les traders dans les banques d’investissement ne risquent-ils pas d’être réticents à voir leurs ordres s’émietter?», s'interroge le consultant.

«Nomura croit fortement que les MTF paneuropéens, en tant que secteur, ont toujours un potentiel de croissance et gagneront des parts de marchés au détriment des acteurs nationaux. Chi-X et Turquoise sont des marques bien reconnues et doivent devenir les leaders dans ce domaine, d’où notre investissement», dit-on au sein de la banque.

Pour l'heure, selon OrangeLFA, la part de marché de Turquoise sur la base de 1.100 valeurs paneuropéennes était de 4% en février, contre 6% pour BATS et 26% pour Chi-X. Pour gagner en compétitivité, Turquoise va forcer le ton sur sa technologie et son offre. Et compte faire la promotion de produits déjà existants comme TQ Lens, le service d’agrégation de liquidité non divulguée.

A lire aussi