Les levées de fonds chutent à leurs plus bas niveaux depuis 2003

le 02/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

46 milliards de dollars ont été levés au premier trimestre 2009. Parallèlement, le nombre d’opérations en cours continue à croître, visant 887 milliards

Chute libre pour les levées de fonds. Sur le premier trimestre 2009, 71 véhicules dans le monde ont été bouclés pour un montant cumulé de 45,9 milliards de dollars, un niveau divisé par près de trois comparativement au trimestre précédent (125 milliards de dollars). Selon la société d’informations Preqin, qui dévoile ces chiffres, il s’agit du plus bas niveau atteint depuis le dernier trimestre de 2003 (avec 34 milliards levés via 131 véhicules).

Pour autant, le nombre de fonds en cours de levée continue à croître, certains véhicules revoyant toutefois leur objectif initial à la baisse. « Le nombre de fonds dont la levée avorte reste faible, mais il augmente toutefois avec neuf cas sur le premier trimestre 2009, contre trente sur l’ensemble de 2008 et quatorze en 2007 », indique Preqin. Concrètement, 1.673 fonds sont actuellement en cours de levée et visent un montant cumulé de 887 milliards de dollars.

Ralentissement des levées de fonds, nombre record d’opérations en cours : autant d’éléments qui créent un environnement des plus concurrentiels pour les gestionnaires, ces derniers étendant dès lors le processus de levée sur une plus longue période et augmentant les closings intermédiaires afin de pouvoir commencer à investir.

Les levées de fonds devraient toutefois avoir atteint le creux de la vague. « Le deuxième trimestre, avec la nouvelle valorisation des fonds basée sur la norme FASB 157 (valorisation à la juste valeur), va permettre aux investisseurs de réévaluer leurs positions en ce qui concerne le private equity », estime Tim Friedman, porte-parole de Preqin, qui prévoit le retour d’institutionnels sur le marché. Il faudra néanmoins attendre au moins 2010 pour revenir aux niveaux de levées connus récemment.

A lire aussi