L'Europe met les bonus sous surveillance

le 08/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les règles votées hier à Strasbourg sont bien plus strictes qu'aux Etats-Unis ou qu'en Asie

Alors que la réforme financière américaine reste bien vague sur les bonus, le Parlement européen a voté, hier matin, la directive CRD3, qui impose notamment un cadre strict aux parts variables des banquiers. Ceux-ci ne pourront plus toucher que 30% de leurs bonus en cash, et le versement de 40% à 60% de la rémunération variable sera différé d'au moins trois ans. Au moins 50% du total des bonus sera payé sous forme d’actions et de «capital conditionnel», mobilisable en priorité en cas de difficultés.

A lire aussi