Goldman Sachs met le Trésor dans l'embarras

le 15/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une sortie prématurée du TARP risque de stigmatiser les autres banques américaines

En levant hier 5 milliards de dollars pour rembourser au Trésor américain la moitié des fonds reçus dans le cadre du TARP, le plan d’aide aux banques (notre édition d’hier), Goldman Sachs a mis les pieds dans le plat. Si ses dirigeants parlent de « devoir », la réalité est plus prosaïque : en payant leur dette à l’Etat, ils échapperaient aux restrictions qui pèsent aujourd’hui sur leurs rémunérations. Goldman Sachs prendrait ainsi une nouvelle longueur d’avance sur ses concurrents américains, déjà affaiblis.

A lire aussi