Goldman Sachs donne des armes aux régulateurs

le 20/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les déboires de la banque renforcent les tenants d'une réforme financière plus stricte

Si l’affaire Goldman Sachs sort aujourd’hui, c’est avant tout pour permettre à la réforme financière américaine d’aller de l’avant», juge un banquier parisien. Après que la SEC américaine a accusé le 16 avril la banque américaine de fraude dans la vente d’un CDO à des investisseurs, les régulateurs n’ont pas tardé à saisir la balle au bond. Le commissaire européen aux Services financiers, Michel Barnier, a ainsi estimé hier que le scandale, s’il est prouvé, renforce le besoin de l’Europe «d’agir dans le secteur des dérivés».

A lire aussi