Les fusions-acquisitions ont battu des records en août

le 03/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec 282 milliards de dollars d’opérations au compteur, jamais un mois d’août n’avait connu une telle activité. Les grandes opérations sont de retour

Historique. Le terme n’est pas exagéré pour qualifier le mois d’août qu’ont connu les fusions-acquisitions (M&A). Dealogic a comptabilisé pour 282 milliards de dollars d’opérations dans le monde, deux fois plus qu’il y a un an. Jamais un tel score n’avait été enregistré sur un mois d’août. Le mois dernier a également été le plus animé sur le marché depuis novembre 2009.

Ce boom s’explique avant tout par le retour au premier plan des opérations d’envergure. De BHP Billiton-Potash Corp (43,3 milliards) à Sanofi-Genzyme (18,5 milliards) en passant par Intel-Mac Afee (7,7 milliards), 13 opérations de plus de 5 milliards de dollars ont été annoncées d’après Dealogic. En volumes, elles s’élèvent à 133,9 milliards de dollars. Un pic depuis les 140,9 milliards de novembre 2009.

Les flux ont été principalement dirigés vers les Etats-Unis. Selon les calculs de Thomson Reuters, les opérations sur les cibles américaines se sont élevées à 92 milliards de dollars le mois dernier (trois fois plus qu’en août 2009). Et encore ce total exclut-il Potash Corp, de nationalité canadienne. En l’intégrant, les volumes dirigés vers l’Amérique du Nord dépassent les 135 milliards de dollars, soit la moitié de l’activité mondiale.

A l‘inverse, si les sociétés européennes se sont montrées actives sur le front des M&A (Sanofi, BHP…), elles ont été peu visées par les acquéreurs. A 41 milliards de dollars, les volumes sont même sur ce plan inférieurs à ceux d’août 2009.

Bien que la rentrée reste incertaine, cette activité estivale donne de bonnes bases pour la suite. Sur huit mois, Dealogic estime déjà les volumes de M&A à 1.790 milliards de dollars. Soit une avance de 24% sur 2009.

A lire aussi