Le FMI juge primordial le nettoyage des banques

le 22/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il estime à 4.100 milliards les pertes potentielles du secteur financier, dont 1.200 en Europe

A ceux qui l’accusent de jouer les Cassandre, le FMI a répondu hier par une nouvelle « provocation ». Dans son rapport sur la stabilité financière mondiale, publié tous les six mois, le Fonds évalue désormais à 4.100 milliards de dollars le coût des pertes de crédit liées à la crise entre 2007 et 2010. En Europe, incluse pour la première fois dans ces calculs, la facture se monterait à près de 1.200 milliards. L’assainissement des banques, qui supporteraient les deux tiers de ces pertes, reste donc une priorité.

A lire aussi