Les Etats européens tiennent le rythme de leurs programmes d'emprunt

le 05/05/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les pays ont réalisé à fin avril 43 % des émissions prévues pour 2009. Mais celles-ci risquent d'être revues en hausse

Les émissions obligataires souveraines en zone euro vont bon train. Une note de recherche de Barclays Capital souligne ainsi qu'au tiers de l'année, à fin avril, les Etats ont en moyenne réalisé 43 % de leurs programmes d’émissions de titres à moyen et long termes pour 2009. Ce qui correspond pour les onze pays étudiés à un volume émis de 350,4 milliards d’euros en quatre mois, contre 266 milliards pour la même période en 2008 (correspondant à 45 % des montants de l’exercice).

Les petites signatures comme la Grèce ont pris de l'avance, mais Athènes a dans le même temps relevé son objectif d’émission la semaine dernière. Pour BarCap, les déconvenues incessantes sur le front de la croissance économique semblent en effet rendre « inévitables pour la plupart des émetteurs » de nouvelles révisions à la hausse des besoins. C’est le cas particulièrement en Espagne, sous la menace d’un plan de recapitalisation du système bancaire, mais aussi en Irlande ou au Portugal. En revanche, les prévisions belge et autrichienne pourraient conserver leur pertinence. En France et en Allemagne, tout nouveau besoin devrait être en majeure partie couvert par des émissions à court terme. Ce qui constitue un engagement déjà pris par les Pays-Bas.

Dans ce contexte, l’Agence France Trésor procédera jeudi, le 7 mai, à l’adjudication d’OAT d’échéance 8 à 30 ans pour un volume annoncé compris entre 6,5 et 8 milliards d’euros. Cela alors qu’au sein de la zone euro, désormais moins marquée par la fuite vers la qualité à destination des emprunts allemands, le montant des émissions devrait totaliser entre 18 et 20 milliards sur la semaine.

A lire aussi