Les bonus 2009 de la City augmenteront de 50 %

le 22/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Versées début 2010, les rémunérations variables s’élèveront à 6 milliards de livres et sont estimées à 7,5 milliards à horizon 2012, selon le CEBR

Après avoir chuté de 60% au titre de l’exercice 2008, les bonus touchés par les banquiers de la City pour cette année devraient leur redonner du baume au cœur. Estimés à 6 milliards de livres sterling (6,7 milliards d’euros), les bonus attribués au titre de 2009 et versés début 2010 devraient en effet progresser de 50%, selon une étude réalisée par le centre de recherche économique CEBR (Centre for Economics and Business Research).

Si l’on reste loin des sommets atteints en 2006 et 2007, à respectivement 10 et 10,2 milliards de livres, le nombre de banquiers s’est toutefois considérablement réduit. Selon le CEBR, la crise financière a en effet conduit à la suppression de 49.000 postes à la City, soit 14 % des effectifs, depuis l’année 2007.

Pour le centre de recherche, le nombre de postes dans le secteur financier à Londres ne devrait pas retrouver le niveau de 2007 avant au moins une décennie. «Les bonus devraient donc se maintenir en dessous du pic de 2007 pour au moins cinq ans», estime CEBR, qui prévoit le versement de bonus d’un montant de 7,5 milliards de livres à horizon 2012.

Cette année, «les profits des principales institutions financières ont fortement augmenté, reflétant un manque de concurrence au sein du marché. Il n’est pas surprenant que les bonus se soient alignés sur ces plus hauts niveaux de rentabilité», indique Douglas McWilliams, directeur général du CEBR. Selon ce dernier, «toute tentative d’intervention sur les bonus devrait être soit un échec soit néfaste, en l’absence de réponse aux problèmes de manque de concurrence qui est au cœur de la forte hausse de la rentabilité».

A lire aussi