BNP Paribas reprend la tête des conseils en fusions-acquisitions en France

le 02/07/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque de la rue d'Antin domine le classement exclusif de « L'Agefi » au premier semestre. Elle devance JPMorgan et Citi

BNP Paribas, JPMorgan, Citi. C’est le trio gagnant du classement exclusif des banques conseil en fusions-acquisitions élaboré par L’Agefi à partir des opérations conclues en France (ou avec une partie française) au cours du premier semestre 2009. Ce classement, disponible en intégralité dans L'Agefi Hebdo du 2 juillet, est marqué par deux opérations principales:  le rachat de British Energy par EDF pour 12,5 milliards de livres, sur lequel intervenaient principalement BNP Paribas, Bank of America-Merrill Lynch, Citi, JPMorgan et Rothschild & Cie (plus UBS et Lazard pour l’Etat britannique). L’autre opération phare était le rachat de 75 % de Fortis Bank par BNP Paribas pour environ 11,5 milliards d’euros, avec bien sûr BNP Paribas comme principal conseil, mais aussi Citi, Morgan Stanley et JPMorgan (plus UBS et SG CIB pour l'Etat belge). 

L’équipe de la rue d’Antin reprend donc sa place perdue fin 2008 au profit de JPMorgan. Citi regagne également du terrain, devant UBS, Rothschild & Cie et Bank of America-Merrill Lynch. On constate la domination de BNP Paribas et des boutiques Rothschild et Lazard en nombre de transactions conseillées... et par ailleurs en montants de commissions (respectivement 54, 53 et 44 millions de dollars selon Freeman & Co). 

Ce marché au ralenti - passé de près de 73 milliards d’euros au premier semestre 2008 à quelque 44 milliards en 2009 - démontre un grand climat d’incertitude autour des valorisations. Ce qui l'entraîne vers de nouvelles tendances comme les échanges d’actifs, aux valorisations relatives potentiellement moins volatiles. Plusieurs dossiers seront attendus au second semestre (BPCE, CAAM-SGAM, etc.), mais les professionnels espèrent surtout le redémarrage pour 2010.

A lire aussi