La baisse des valorisations des actifs LBO marque le pas

le 27/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le recul sur l'ensemble des fonds s'est poursuivi au premier trimestre 2009, mais s'atténue par rapport à la fin 2008, selon Preqin

Les effets de la crise se sont manifestés relativement tardivement sur les valorisations dans le capital investissement. Au dernier trimestre 2007, les fonds LBO ont globalement affiché une hausse soutenue de leurs actifs par rapport au trimestre précédent. Ce n’est qu’à partir de juin 2008 que les fonds ont enregistré des baisses significatives, celles-ci étant toutefois très disparates en fonction de la taille des véhicules.

Ainsi, les méga fonds, qui utilisent plus de levier en termes de financement, ont été les plus touchés, avec des reculs respectifs de leurs actifs de 9 % et 22 % sur le troisième et le quatrième trimestre 2008. Les petits fonds ont en revanche été «moins exposés aux affres de la crise économique et semblent avoir trouvé des techniques de revalorisation», souligne la société d’information spécialisée Preqin.

Selon l’analyse de cette dernière, le rythme du recul des valorisations sur l’ensemble des véhicules LBO «s’est considérablement réduit au premier trimestre 2009 par rapport à 2008». «Le capital investissement est certainement en train de vivre l’une de ses périodes les plus difficiles mais la tendance observée en 2009 nous conduit à penser que le pire est passé», estime Preqin.

Si les rendements nets dans le capital investissement s’élèvent à 6 % sur une période de 3 ans, la performance sur le long terme reste particulièrement soutenue, de l’ordre de 20,6 % sur 5 ans. Au 31 mars 2009, les rendements sur un an de la profession étaient de -30 %, mieux toutefois que les indices boursiers. Sur la même période, les indices S&P 500, MSCI Europe et MSCI Emerging Markets ont en effet cédé respectivement 38%, 50% et 47%.

A lire aussi