Covestro est contraint de réduire et retarder son entrée en Bourse

le 02/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Covestro, la filiale de plastiques du chimiste allemand Bayer, a réduit son introduction en Bourse de 2,5 milliards à 1,5 milliard d’euros, en évoquant le climat défavorable sur les marchés et l’incertitude relative à la croissance chinoise. La société ajoute que le marché a aussi souffert «des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi