Bpifrance veut accélérer la reprise

le 10/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Bpifrance a fortement accru ses activités de financement au premier semestre, en particulier à l’égard des PME et des sociétés innovantes, dans l’objectif d’entraîner une croissance encore timide en France.

Le cofinancement de l’investissement a ainsi progressé tant en montant (+11% par rapport au premier trimestre 2014 à 2,79 milliards d’euros), qu’en nombre d’entreprises qui en ont bénéficié (+13% à 3.311). «C’est une belle performance commerciale qui montre que l’investissement est en train de repartir, en tous cas dans notre fichier clients», a déclaré Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. Dans cette catégorie, les prêts de développement, qui servent à financer les dépenses immatérielles et les besoins en fonds de roulement et que les banques rechignent à financer, ont été fortement sollicités (+31% à 945 millions).

La banque publique d’investissement a également davantage soutenu l’innovation: elle a financé 2.664 entreprises (+20%) pour un montant total de 608 millions d’euros (+32%). L’activité de capital-innovation (l’apport de fonds propres à des fonds investissant dans des start-ups, par exemple à travers le Programme d’investissements d’avenir) a en revanche reculé de 8% (à 78 millions), après un semestre 2014 particulièrement dynamique.

Toutefois, Bpifrance affirme ne pas s’en contenter et compte poursuivre dans cette voie. «Notre objectif est d’amplifier le redémarrage encore timide de l’investissement en se souvenant qu’il est toujours 8% en dessous de son niveau de 2007 en euros constant», rappelle Nicolas Dufourcq. La banque publique compte notamment sur son accélérateur PME, programme de revue stratégique pour 70 PME de croissance, et le Hub Bpifrance, qui combine un accélérateur de start-ups, une structure événementielle et une offre de conseil, tous deux lancés au cours du semestre.

A lire aussi