Doughty Hanson abandonne sa levée de fonds LBO pour se gérer en extinction

le 15/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après le décès d'un fondateur, la société avait pris la même décision en 2012 pour ses fonds dédiés à l’immobilier et aux secteurs technologiques.

Doughty Hanson jette l’éponge. La société de capital-investissement, l’une des plus anciennes d’Europe, a annoncé ce mardi dans un communiqué qu’elle abandonne son projet de lever un nouveau fonds LBO de 2,1 milliards de dollars (1,97 milliard d’euros) et va désormais se consacrer à la gestion en extinction des participations de ses véhicules Fund IV et V.

«Nous avons réfléchi aux échanges que nous avons eus pendant de nombreuses années avec nos investisseurs et, bien que cette annonce soit décevante pour ceux qui se sont engagés dans la levée de fonds actuelle, elle permet de prévenir davantage d’incertitude», estime Stephen Marquardt, le directeur général de Doughty Hanson. «Nous entrons maintenant dans une phase de réflexion avec nos employés et nos investisseurs pour explorer la possibilité d’un autre fonds dans le futur», espère le dirigeant.

Selon des sources relayées par Bloomberg en janvier, Doughty Hanson envisageait à l’époque de boucler le premier closing de son Fund VI vers le mois de juin. Face aux difficultés de la levée, la société d’investissement avait proposé à ses investisseurs l’option de vendre leurs parts dans les fonds IV et V pour environ 1 milliard de dollars afin de faciliter le processus.

Créée en 1985 à la suite d’une scission d’une entité de Standard Chartered, Doughty Hanson avait lancé en 2012 un plan de transformation à la suite du décès de l'un de ses co-fondateurs, Nigel Doughty. Un an plus tard, le groupe avait bouclé son recentrage autour de l'activité de LBO, dont l’autre fondateur, Richard Hanson, était responsable. Les deux autres activités d’investissement en immobilier et dans les secteurs technologiques ont depuis lors géré les portefeuilles historiques sans procéder à de nouvelles levées.

Dans son communiqué, Doughty Hanson souligne que son véhicule le plus récent, Fund V, a déjà retourné près de 100% du capital investi à ses «Limited Partners». Le fonds compte encore quatre participations, dont le spécialiste des infrastructures en fibre optique Eurofiber et TMF Group. Cette dernière entreprise a récemment acquis la division d’outsourcing de PwC Brésil. Fund IV détient lui aussi quatre entreprises, dont le premier producteur européen de revêtements de sol textiles, Balta, en cours de cession.

A lire aussi