La loi Macron pourrait assouplir l'ISF PME

le 19/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Deux amendements déposés par les rapporteurs du projet de loi Macron devraient assouplir le dispositif ISF PME institué par la loi Tepa pour inciter à l'investissement des particuliers dans des startups, signalent les Echos. Le premier raccourcit de 5 ans à 3 ans le délai de détention des titres (en direct, et non via un fonds) pour bénéficier de l'avantage fiscal. Le second réduit de 10 ans à 7 ans la durée minimum des holdings de «business angels».

A lire aussi