Les levées en capital-investissement demeurent dynamiques

le 09/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les données provisoires de Preqin font état d’un montant de 486 milliards de dollars en 2014.

Les levées en capital-investissement demeurent dynamiques

Les 700 milliards de dollars des millésimes 2007 et 2008 sont certes encore loin d’être en vue mais la collecte des fonds de capital-investissement demeure soutenue. L’an dernier, un montant de 486 milliards de dollars (410 milliards d’euros) a ainsi été levé à travers le monde, selon les statistiques provisoires publiées par Preqin. «Les levées de fonds sont en bonne voie pour atteindre le niveau de 2013 de 531 milliards de dollars», a ajouté le fournisseur de données, qui dit s’attendre à une réévaluation en hausse du montant de 10% à 20% au fur et à mesure que les dernières informations deviendront disponibles.

«L’appétit des investisseurs pour le private equity est demeuré soutenu l’an dernier», a souligné Christopher Elvin, le responsable du capital-investissement chez Preqin. «Quasiment la moitié des investisseurs interrogés par Preqin en décembre ont dit s’attendre à prendre leur prochain engagement d’ici le premier semestre 2015», a-t-il ajouté, faisant ainsi écho à une étude menée récemment par State Street.

Cet engouement masque néanmoins les plus grandes difficultés expérimentées par les petites structures. Seuls 977 fonds de private equity sont parvenus à boucler leur levée, le plus bas niveau constaté depuis 2010, contre près de 1.200 en 2012 et 2013. «Les gérants les plus importants reçoivent la majorité des engagements des investisseurs», note Christopher Elvin.

Les dix plus grands fonds ont ainsi totalisé près de 15% des montants levés. Le trio de tête est emmené par le fonds de LBO Hellman & Friedman VIII, avec 10,9 milliards de dollars. Suivent le fonds français dédié aux opérations secondaires Ardian Secondary Fund VI, avec 9 milliards de dollars, et le fonds d’investissement dans l’immobilier Blackstone Real Estate Partners Europe IV, avec 6,6 milliards d’euros.

En termes géographiques, les fonds investissant en Amérique du Nord ont vu leur part se réduire de 332 milliards de dollars en 2013 à 282 milliards selon les données provisoires. La part des fonds dédiés à l’investissement en Europe ont eux enregistré une légère hausse de 122 à 129 milliards. Au niveau des thèmes d’investissement, le profil de fonds équilibré est demeuré prépondérant, avec 176,2 milliards de dollars levés. Les fonds dédiés aux ressources naturelles arrivent en seconde position, avec 90 milliards de dollars dirigés principalement vers l’Amérique du Nord.

A lire aussi