Ardian poursuit son offensive dans les fonds de fonds secondaires

le 06/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société d'investissement vient d'acquérir un portefeuille de 1,75 milliard de dollars auprès d'un fonds de pension de Pennsylvanie.

Ardian poursuit son offensive dans les fonds de fonds secondaires

Ardian a confirmé en fin d'année son dynamisme sur le marché des fonds de fonds secondaire. La société d'investissement a signé en décembre l'acquisition d'un portefeuille de 17 fonds représentant 1,75 milliard de dollars auprès de la Caisse de retraite des enseignants de l'Etat de Pennsylvanie (Public School Employee's Retirement System). PSERS entend réduire son exposition au private equity de 15% de la taille de son fonds, lequel avoisinait les 52 milliards de dollars d'actifs à fin septembre 2014.

«La profondeur actuelle du marché du secondaire, qui donne la possibilité de vendre des actifs de taille importante, nous permettra de nous approcher de cet objectif de long terme», explique James Grossman, directeur des investissements de PSERS. Le dix-neuvième fonds de pension public des Etats-Unis a été conseillé par Cogent Partners sur cette opération.

De son côté, Ardian poursuit sa stratégie «qui consiste à offrir de la liquidité aux institutions cherchant à réduire leur exposition ou leurs engagements financiers en private equity». L'équipe de fonds de fonds secondaires indique avoir déployé 10,8 milliards de dollars depuis le mois de janvier 2014 dans dix transactions secondaires incluant des co-investissements. Parmi les plus importantes figurent le rachat d'un portefeuille de 36 fonds de buy-out auprès d'un fonds souverain représentant une exposition globale de 1,36 milliard de dollars ou encore l'acquisition auprès d'une institution financière nord-américaine d'un portefeuille de 340 fonds représentant 1,44 milliard de dollars. Deux transactions réalisées en mars dernier.

Une offensive qui s'est prolongée tout au long de 2014, alors que les équipes d'Ardian ont finalisé en avril 2014 la levée d'une plate-forme de fonds de fonds de 10 milliards de dollars. Celle-ci est désormais investie à plus de 75%. Au total, l'activité fonds de fonds couvre 30 milliards de dollars d'actifs à travers un portefeuille composé de 1.000 fonds et de plus de 10.000 entreprises sous-jacentes.

Si certains fonds de pension, comme PSERS, prennent un peu de recul, les limited partners (LP) continuent «d'augmenter leurs investissements dans le private equity tout en remodelant leurs portefeuilles et en limitant le nombre de fonds dans lesquels ils sont présents», note Ardian. Et de prévenir : «le deal flow secondaire devrait atteindre un niveau sans précédent au cours des prochaines années».

A lire aussi