Wendel entre en négociations exclusives avec CSP Technologies

le 05/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société d'investissement a remis une offre ferme de 360 millions de dollars pour le producteur américain de flacons en plastique de haute performance.

Wendel poursuit la mise en œuvre de son plan d’investissement 2013-2017. Après avoir augmenté début novembre son ticket dans le spécialiste africain des infrastructures de télécoms IHS, la société d’investissement a annoncé son entrée en négociations exclusives avec la firme américaine CSP Technologies. Cette dernière conçoit et produit des flacons ainsi que des conditionnements plastiques de haute technicité à destination de plusieurs industries (pharmacie, alimentation, production laitière).

D’un montant global de 360 millions de dollars (293 millions d'euros), l’opération, qui devrait être finalisée au premier trimestre 2015, prévoit un investissement en fonds propres de 190 millions et des financements par endettement de 170 millions. Wendel détiendrait alors 97% du capital, aux côtés du management de l’entreprise. «CSP Technologies est un leader mondial, profondément ancré dans le paysage industriel américain», a indiqué Frédéric Lemoine, le président du directoire de Wendel.

L’acquisition de CSP Technologies traduit une inflexion dans le programme d’investissement quadriannuel de 2 milliards d’euros annoncé début 2013, qui prévoyait de cibler de manière équilibrée l’Europe, l’Amérique du Nord et les zones émergentes. «Désormais, une forte priorité sera donnée à l’Amérique du Nord et à l’Europe», a indiqué Frédéric Lemoine.

Pour mener à bien son programme 2013-2017, qui s’est déjà matérialisé par 779 millions de dollars d’investissement en Afrique, via IHS, le groupe peut en outre compter sur une structure financière assainie. Début juillet, l'agence de notation Standard & Poor's avait ainsi relevé de BB+ à BBB- la note de crédit long terme de Wendel, après six ans passés en catégorie spéculative du fait d’un endettement excessif.

Wendel, qui organisait jeudi sa treizième journée investisseurs, placée sous le signe des moteurs de croissance de ses sociétés, a par ailleurs publié un actif net réévalué (ANR) arrêté au 24 novembre de 6,16 milliards d’euros, soit 129,1 euros par action. A nombre d’actions constant, la baisse s’établit à 2,4% et s’explique principalement par le repli de l’action Saint-Gobain. «La décote sur ANR de Wendel se situe à environ 27,5%, soit un niveau supérieur à la moyenne historique (23%, ndlr)», notent les analystes d’Oddo, qui ont maintenu leur recommandation à l’achat sur le titre.

Capital investissement
ZOOM
Capital investissement

A lire aussi