Les cessions d’entreprises sous LBO atteignent un niveau record

le 11/07/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Au plus haut depuis la crise de 2008, le volume des opérations pourrait cependant refluer ces prochains mois

Les cessions d’entreprises sous LBO atteignent un niveau record

Les fonds de capital-investissement ont fait un grand ménage de printemps dans leurs portefeuilles. Les cessions de sociétés sous LBO (leverage buy-out) ont atteint au deuxième trimestre un niveau jamais vu depuis 2008, pour totaliser138 milliards de dollars (101,5 milliards d’euros), selon le cabinet londonien Preqin. A fin mars, les ventes d’entreprises détenues par des fonds représentaient seulement 90 milliards de dollars, tandis qu’en 2012 et 2013 les volumes trimestriels fluctuaient entre 50 et 100 milliards de dollars. Le deuxième trimestre se distingue aussi par le nombre de «sorties», avec 392 opérations, juste derrière le record du dernier trimestre 2013 (405).

«La stabilité croissante des économies et des marchés à travers le monde a un impact positif sur l’environnement des cessions pour le capital-investissement», estime Christopher Elvin, responsable des produits de private equity chez Preqin. Pour autant, il souligne aussi «la baisse du deal flow ces deux derniers trimestres». 743 opérations ont été annoncées au cours du deuxième trimestre pour une valeur agrégée de 78 milliards de dollars, soit 10 milliards de moins que trois mois plus tôt. «La hausse des marchés et la concurrence accrue rendent la situation plus difficile pour les acheteurs», estime le cabinet de conseil.

Les «industriels» représentent toujours environ la moitié des acquéreurs, devant les fonds eux-mêmes qui disposent de 447 milliards de dollars de munitions, un niveau inégalé depuis fin 2009. Les introductions en Bourse ont atteint un pic au deuxième trimestre avec 80 opérations, un seuil déjà atteint l’an dernier à la même époque. Enfin, Preqin recense entre 5 et 15 restructurations de LBO chaque trimestre.

Si l’appétit des acheteurs est au rendez-vous, les cessions sont aussi dictées par le cycle de vie des sociétés de gestion qui doivent solder leurs plus vieilles lignes pour boucler de nouvelles levées de fonds. Plus grosses sorties du deuxième trimestre, Biomet et Nuveen Investments avaient été acquises en 2006 et 2007 par des investisseurs emmenés, respectivement, par Blackstone et Citi Private Equity.

Les deux sociétés américaines sous LBO sortent de la sphère du private equity: l’industriel Zimmer a annoncé la reprise de Biomet pour 11,4 milliards de dollars et le fonds de pension TIAA-CREF celle de Nuveen Investments pour 6,5 milliards de dollars.

Palmarès des opérations de capital investissement
ZOOM
Palmarès des opérations de capital investissement

A lire aussi