Pékin soupçonne des délits d'initiés dans une JV de BNP Paribas

le 04/07/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'autorité chinoise de régulation boursière a annoncé vendredi avoir transmis à la police cinq dossiers concernant des soupçons de délits d'initiés visant des salariés de HFT Investment Management, une coentreprise de BNP Paribas et Haitong Securities, rapporte Reuters. La Commission chinoise de régulation des marchés de titres (CSRC) a ouvert cette enquête en mars et elle a trouvé depuis des preuves montrant que des délits ont été commis, explique-t-elle dans communiqué publié sur internet. Les autorités chinoises, engagées dans un vaste mouvement de lutte contre la corruption, s'intéressent de près aux fonds commun de placement et aux éventuels délits d'initiés qui pourraient être commis dans ce secteur de 1.200 milliards de dollars d'actifs. Cette campagne a provoqué une vague de départs chez les gestionnaires de fonds, plus d'une centaine ayant quitté leur poste depuis janvier, soit près du double du nombre atteint en 2013 sur la période correspondante.

A lire aussi