Le fonds franco-chinois soutenu par Bpifrance lève 460 millions d'euros

le 30/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bpifrance souhaite que son gérant, Cathay Capital, émerge comme l’un des trois fonds qu’elle finance qui gèreront plus d'un milliard en 2017.

Annoncé il y a trois mois, le nouveau fonds de capital-investissement franco-chinois vient de lever 460 millions d’euros. Géré par Cathay Capital, le Sino French (Midcap) Fund bénéficie de 200 millions d’euros apportés à parité par Bpifrance et China Development Bank. En 2012, tous deux (CDC Entreprises à l’époque pour Bpifrance) étaient déjà parrains d’un premier fonds de 150 millions d’euros géré par Cathay Capital et destiné aux PME franco-chinoises. Cette fois, «34 investisseurs ont participé à la levée de fonds: 7 institutionnels et 27 familles», explique Mingpo Cai, président de Cathay Capital, fonds franco-chinois né en 2007. Son nouveau véhicule vise au total 500 millions d’euros et n’ira pas au-delà.

Il ciblera les ETI des deux pays, mais aussi d’Allemagne où Cathay Capital est en train de recruter un associé. «Les relations entre les PME françaises et allemandes sont incroyablement étroites, on peut faire un triangle extrêmement profitable à tous», justifie Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. Pouvant investir en minoritaire ou en majoritaire dans des sociétés valorisées plus de 100 millions d’euros, «le fonds prendra des tickets de 15 à 50 millions d’euros dans 15 à 18 entreprises, poursuit-il, sans doute deux en Allemagne, six à sept en Chine et une dizaine en France sur les 600 ETI championnes» du pays.

Cathay Capital s’appuie sur la bonne santé de son fonds PME. S’il est seulement engagé à 25 % (50% d’ici à cet été), «nous avons déjà redistribué 25% de l’argent investi lors d’une sortie», indique Mingpo Pai, en allusion à l’IPO de Moncler. Le cas d’Hologram, spécialiste français de la sécurité des billets de banque, illustre sa stratégie. «Ils voulaient pénétrer le marché chinois depuis 12 ans, mais les Chinois souhaitaient un transfert de technologie, explique Mingpo Pai. Depuis que Cathay est actionnaire, nous avons franchi un pas de confiance avec l’imprimerie nationale chinoise.»

Avec ses deux autres fonds PME antérieurs et le nouveau fonds ETI, Cathay Capital va désormais gérer 880 millions d’euros. Bpifrance souhaite qu’il figure, en 2017, parmi les trois fonds PME de plus d’un milliard d’actifs qu’il espère voir émerger, pour limiter le saupoudrage. L’un des autres élus pourrait être Siparex. En attendant, «cette année nous investirons 600 millions d’euros en fonds de fonds (dont les 100 millions du fonds franco-chinois, ndlr) contre 400 millions l’an dernier», indique Nicolas Dufourcq.

A lire aussi