Ecomouv' borde son nouveau contrat avec l'Etat

le 23/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le gouvernement français devra payer 850 millions d'euros de dommages et intérêts au consortium Ecomouv' si l'écotaxe est définitivement abandonnée, a appris lundi Reuters d'une source proche du dossier. Ecomouv', qui avait été chargé par contrat des infrastructures et de la collecte de l'écotaxe, appartient à 70% à l'italien Atlantia, en partenariat avec Thales, SFR, la SNCF et le groupe informatique Steria.

A lire aussi