Euribor: Bruxelles transmet ses griefs au Crédit Agricole, à HSBC et à JPMorgan

le 20/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Commission européenne a informé le Crédit Agricole, HSBC et JPMorgan qu'elle considérait, à titre préliminaire, que ces entreprises avaient pu violer les règles de concurrence de l'UE en s'entendant pour influencer le prix de produits dérivés de taux d'intérêt libellés en euros. «La Commission soupçonne ces trois banques d'avoir participé à un mécanisme de collusion ayant pour but de fausser l’évolution normale de composantes du prix des produits dérivés de taux d'intérêt en euros» précise un coommuniqué, en référence au soupçons de manipulation de l'Euribor. L’envoi d’une communication des griefs ne préjuge pas de l’issue finale de l'enquête. Le Crédit Agricole avait refusé de prendre part à un premier règlement qui avait conduit Bruxelles à mettre à l'amende plusieurs banques en 2013, dont la Société Générale.

A lire aussi