Le FMI met la Russie en garde

le 14/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'économie russe, qui pâtit déjà de la crise ukrainienne, pourrait s'en trouver encore plus affectée si les tensions avec l'Occident ne s'apaisent pas, a lancé hier la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. «Nous avons révisé nos projections de croissance pour la Russie. Mais si les choses ne se règlent pas, la situation va évidemment se détériorer», a-t-elle déclaré. Pour 2014, le FMI table sur une croissance russe de 0,2% contre 1,3% précédemment. Le FMI a décidé de fournir une aide de 17 milliards de dollars à l'Ukraine, tout en soulignant que cette aide serait réexaminée si le pays perd des territoires à l'est au profit des séparatistes pro-russes après avoir été amputé de la Crimée, annexée par la Russie en mars. «En l'absence de stabilité politique, stabiliser l'économie va être difficile», a prévenu Christine Lagarde, en visite à Berlin. A ses yeux, une inflation faible et les risques géopolitiques «au cœur de l'Europe» constituent une menace pour la croissance mondiale.

A lire aussi