Rome s’en prend aux agences de notation

le 05/02/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Cour des Comptes italienne a informé les trois grandes agences de notation qu'elle avait ouvert une enquête au sujet des réductions de la note de la dette souveraine italienne en 2011 et 2012, selon le procureur chargé du dossier. La Corte dei Conti estime que les déclassements effectués par S&P, Moody's et Fitch sont injustifiés et ont coûté à l'Etat italien plus de 117 milliards d'euros, a confié à Reuters Raffaele De Dominicis, procureur de la région du Latium. S&P et Moody's ont jugé ces accusations «sans fondement».

A lire aussi