Le gendarme boursier italien sanctionne Vincent Bolloré

le 27/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Vincent Bolloré. Photo: Xavier Popy/REA

La Consob a infligé trois amendes d’un million d’euros chacune à Vincent Bolloré et à deux de ses holdings, la Financière de l’Odet et la Financière du Perguet, selon une décision publiée dans son bulletin bimensuel. Le gendarme de la Bourse italienne reproche à l'homme d'affaires breton d'avoir fait monter à un niveau artificiel le prix de l'action Premafin en septembre et en octobre 2010. Vincent Bolloré avait alors pris jusqu'à 5% du capital de la holding des Ligresti, qui contrôlait l'assureur Fondiaria Sai, ouvrant au passage la porte à son allié Groupama. La Consob s'est fondée sur le poids de la galaxie Bolloré dans les volumes échangés autour de Premafin.

« La Financière de l’Odet souhaite rappeler que les conditions de cette montée au capital de Premafin ont été en tous points conformes à la législation en vigueur, a répondu la société dans un communiqué. (...) Lors de la constitution de cette participation, la société Financière de l’Odet a respecté toutes les règles. Les déclarations de seuils requises ont été faites et il a été annoncé que l’investissement réalisé dans Premafin serait limité et de long terme, ce qui est le cas». Le groupe va faire appel de cette sanction. 

A lire aussi