Le Comité de Bâle réforme le cadre de la titrisation

le 19/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Comité de Bâle a publié jeudi une deuxième consultation pour réviser le cadre réglementaire de la titrisation. Il a tenu compte d'une première consultation et des résultats d'une étude d'impact. Ses propositions définissent les conditions dans lesquelles les banques pourront utiliser des modèles internes ou standards pour calculer le risque de leurs portefeuilles de titrisation. Un seuil minimal de 15% de pondération en risque des actifs sera appliqué, contre 20% dans la première proposition.

A lire aussi