La justice britannique retient la manipulation du Libor dans deux affaires

le 08/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La notion de manipulation présumée du taux interbancaire de référence Libor peut être retenue dans deux affaires impliquant Barclays et Deutsche Bank, a estimé la cour d'appel de Londres vendredi. Les juges de première instance avaient auparavant estimé que la référence au Libor n'était pertinente que dans des affaires portant sur des contrats indexés spécifiquement sur le Libor. La décision de la cour d'appel pourrait inciter des procédures judiciaires contre le secteur bancaire. Deutsche Bank a fait part de son intention de la contester.

A lire aussi