Le courtier Icap paie le scandale du Libor

le 25/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les autorités américaines et britanniques ont infligé mercredi au groupe britannique Icap, le premier courtier interbancaire du monde, des amendes d'un montant total de 87 millions de dollars (64,5 millions d'euros) pour son rôle dans la manipulation du taux d'intérêt Libor. Le département de la Justice américain a inculpé trois anciens salariés du groupe, Darrell Read, un résident néo-zélandais, et deux Britanniques, Daniel Wilkinson et Colin Goodman, de fraude informatique et d'association de malfaiteurs.

A lire aussi