JPMorgan en tête des conseils M&A en France depuis janvier

le 02/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Déjà ralenti l’an dernier, le marché français encore en retard sur ses «temps de passage» habituels en nombre d’opérations conclues

JPMorgan passe en tête du classement exclusif de L'Agefi Hebdo, à paraître jeudi 4 juillet, sur les conseils en fusions-acquisitions (M&A) conclues au premier semestre avec une partie française. La banque de la Place Vendôme devance Morgan Stanley et BNP Paribas, pour sa part leader en nombre de transactions conseillées (28).

Suivent Lazard, Rothschild, SG CIB et BoA Merrill Lynch, qui ont également participé à plusieurs des rares transactions bouclées au-dessus de 1 milliard d’euros: les ventes de la National Société Générale Bank (NSGB) en Egypte (2,1 milliards), des 24,5% de GDF Suez dans SPP en République Tchèque (1,3), de Gefco à Russian Railways (1,2), des galeries commerciales d’Auchan (Warenhaus) dans les pays d’Europe de l’Est (1,1), et celle de Dexia Municipal Agency, comptabilisée pour sa valeur d’equity (1,3 milliard) dans le cadre d’une nouvelle méthodologie (arrêtée avec les banquiers spécialisés) sur les valeurs bancaires...

On ne compte qu’une seule grande opération «offensive» avec Fugro's Geosciences (1,2 milliard) pour le compte de CGGVeritas aux Pays-Bas. Parmi les autres transactions notables, Lazard et BoA ML ont bénéficié des 2 milliards d’euros de titres revendus de manière bilatérale à EADS dans le cadre de la réorganisation de la gouvernance opérée depuis décembre via divers placements de blocs sur le marché.

En fait, le marché est quasiment à l'arrêt en France : moins de 150 transactions pour les 49 banques ou boutiques qui ont participé à notre classement, et à peine 26 milliards d’euros échangés en montant, 43% de moins qu’au premier semestre 2012, et quatre fois moins qu’en 2011… Quelques transactions annoncées laissent espérer un meilleur second semestre: sur Nyse Euronext, ANA Aeroportos (Vinci), TIGF, voire la réorganisation du groupe BPCE pour la partie qui sera comptabilisée.

Les opérations de réduction de bilan se poursuivent, comme également avec Carrefour Indonesia, IP Maestrale, ou Veolia Transport en Europe centrale. Et si «les grands industriels continuent à mettre l’accent sur l’international pour alimenter leur croissance et se diversifier», selon Xavier Bindel, responsable du M&A France pour JPMorgan, c’est pour les Français et les Européens toujours avec beaucoup de difficultés dès qu’il s’agit de cibler des émergents ou les Etats-Unis, où se situe aujourd’hui l’essentiel du marché et de la liquidité pour financer les opérations corporate comme de LBO.

Palmarès des conseils en M&A
ZOOM
Palmarès des conseils en M&A

A lire aussi