Le Portugal n'exclut pas de demander plus de souplesse

le 25/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Lisbonne pourrait demander à ses créanciers un nouvel assouplissement de ses objectifs de réduction des déficits si sa situation économique se dégrade, a déclaré lundi le Premier ministre Pedro Passos Coelho. Parallèlement, les quatre principales fédérations patronales du pays ont appelé le gouvernement à négocier un assouplissement des objectifs de déficit fixés par le plan d'aide.

A lire aussi