Un fonds d'investissement français au secours du groupe Doux

le 21/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Didier Calmels, un homme d'affaires qui dirige un fonds d'investissement, est prêt à prendre les deux tiers du capital du groupe volailler Doux, a déclaré mardi un porte-parole du groupe. Développement et Partenariat (D&P) deviendrait majoritaire en rachetant tout ou partie des créances de Barclays, qui s'élèvent à 140 millions d'euros et qui seraient ensuite converties en actions.

A lire aussi