LFPI prépare un fonds de dette corporate de 400 millions d’euros

le 23/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société de capital-investissement issue du giron de Lazard compte financer des entreprises moyennes françaises et allemandes

L’équipe de dette de La Financière Patrimoniale d’Investissement (LFPI) passe à la vitesse supérieure. Surtout visible pour ses investissements dans l’hôtellerie économique, le groupe né dans l’orbite de Lazard va lancer un fonds de dette de 400 millions d’euros, a révélé Private Equity Magazine. Il visera les PME françaises et allemandes pour tirer parti des deux premières économies de la zone euro. 

Outre la France, «nous voulons nous développer en Allemagne et dans les pays limitrophes dans les marchés internationaux de syndication primaire et les marchés secondaires de dette senior», explique César Rodriguez-Montes, responsable des fonds de dette chez LFPI Gestion. Il s'appuie sur une nouvelle recrue à Cologne, où LFPI vient d’ouvrir un bureau, et sur un autre collaborateur du groupe, basé en Suisse.

LFPI aimerait consacrer un tiers de son fonds à la France, un tiers à l’Allemagne, et le reste à la Suisse, à l’Autriche et au Benelux. Elle compte prendre des tickets de 15 à 25 millions d’euros lors de la syndication d’émissions obligataires d’entreprises dont l’Ebitda (excédent brut d’exploitation) est compris entre 5 et 40 millions d’euros. LFPI ne dévoile pas son objectif de rendement pour ce fonds d’une maturité de 10 ans.

«Nous visons un premier closing en fin d’année et sommes déjà très proches de ce niveau grâce à notre sponsor LFPI et à l’engagement de plusieurs investisseurs institutionnels européens, assure le responsable du fonds. Face au retrait des banques, le marché du financement des entreprises européennes est très concurrentiel mais les fonds américains ciblent souvent des transactions plus grosses que nous en Europe».

Le marché attire aussi les gestionnaires d'actifs traditionnels et les assureurs comme Amundi et Axa qui ont créé des fonds de dette en partenariat avec les banques d’investissement de Société Générale et Crédit Agricole. Une vague parallèle à celle des fonds de crédit à échéance lancés par exemple par Oddo AM, Ofi AM ou Rothschild & Cie Gestion.

A ce jour, les quatre professionnels parisiens de l’équipe de dette de LFPI gèrent 300 millions d’euros investis dans la zone euro, principalement en mezzanine et dette senior achetée en secondaire. A fin 2012, le groupe LFPI affiche 2,6 milliards d’euros d’encours totaux, investis notamment dans le non-coté et l’immobilier.

A lire aussi