Le capital-investissement français a souffert en 2012, mais limité la casse

le 10/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les acteurs français du capital-investissement ont levé 22% de capitaux en moins l’an dernier, soit 5 milliards d’euros, et le montant de leurs investissements a chuté de 38%, à 6,1 milliards, selon l’enquête annuelle de l’Association française des investisseurs pour la croissance et Grant Thornton. Sans retomber à son plus bas de 2009, le secteur ne bénéficie plus de la dynamique retrouvée en 2011. La baisse des levées de fonds auprès des banques, assureurs et caisses de retraite (-43% en cumulé) a seulement été partiellement compensée par les industriels et les fonds publics issus de la Caisse des Dépôts. L’engagement des investisseurs étrangers a également chuté de 55%. Seule embellie inattendue : le capital-risque a doublé sa collecte, à 1 milliard d’euros, mais il a aussi connu sa pire année depuis 2005 en terme d'investissements.  

A lire aussi