Gonzague de Blignières projette de lancer un nouveau fonds de capital-investissement

le 11/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le projet, accompagné par Clara Gaymard, veut soutenir les entreprises de taille intermédiaire et une fondation pour les entrepreneurs

De grands noms du monde de l’entreprise et de la finance française sont, selon nos informations, en train de monter un fonds de capital-investissement, destiné à accompagner les entreprises de taille intermédiaire mais aussi à soutenir financièrement une fondation de promotion de l’entrepreunariat.

Le projet est, entre autres, piloté par Gonzague de Blignières, senior partner d’Equistone Partners Europe (ancien Barclays Private Equity Europe), ainsi que par Clara Gaymard, actuellement présidente de General Electric France et vice-présidente de GE International. Contactés par L’Agefi, les intéressés n’ont pas souhaité faire de commentaire.

Le projet s’articule autour d’un fonds d’investissement baptisé Raise. Selon un pré-projet, ce fonds chercherait à lever entre 150 et 300 millions d’euros pour prendre des participations minoritaires dans une vingtaine d’entreprises hexagonales de taille intermédiaire ou participer à des augmentations de capital afin de les aider à se développer à l’international. En moyenne, le ticket d’investissement pourrait être de 20 millions d’euros. Raise se refuserait par ailleurs à investir avec du levier.

L’équipe de gestion du fonds renoncerait à une partie de ses carried-interests pour les reverser à la Fondation Raise. Celle-ci serait animée par Clara Gaymard qui, avant de rejoindre General Electric, pilotait l’Agence française pour les investissements internationaux (Afii). La Fondation aurait vocation à animer des réseaux de chefs d’entreprises, à accompagner certains d’entre eux de façon plus personnalisée ou encore à financer des formations et des recherches autour de l'entreprise. Elle pourrait aussi, grâce à des donateurs, soutenir le fonds de capital-investissement.

La Fondation est censée compter sur des administrateurs prestigieux, représentants de grandes entreprises françaises. Maurice Lévy, président du directoire de Publicis, Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, Bruno Lafont, président-directeur général de Lafarge, ou encore Henri de Castries, PDG d’Axa, seraient pressentis pour accompagner la fondation et participer aux comités d’investissement du fonds de capital-investissement. Les premiers comités pourraient se tenir dans la seconde partie de l’année.

A lire aussi