Les Etats-Unis vont réformer en profondeur le marché du crédit hypothécaire

le 05/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une plateforme unique de titrisation des prêts hypothécaires va remplacer à terme les organismes actuels Fannie Mae et Freddie Mac

Les Etats-Unis vont réformer en profondeur le marché du crédit hypothécaire - Photo : Bloomberg

Le compte à rebours a commencé pour Fannie Mae et Freddie Mac. Considérés comme parties prenantes dans l’explosion de la bulle immobilière aux Etats-Unis, ces organismes sauvés de la faillite par le gouvernement en 2008 pourraient être remplacés par une nouvelle entité chargée de la titrisation des prêts immobiliers. C’est ce qu’a annoncé hier Edward DeMarco, directeur par interim de la FHFA (Federal Housing Finance Agency), l’organisme fédéral en charge du logement. «Nous sommes sur le point de remplacer le système périmé de financement du crédit hypothécaire par une plateforme nouvelle qui pourrait être une entité publique» a indiqué celui-ci. Il a ajouté que l’objectif de cette réorganisation «était de mettre en place un système robuste et pérenne qui permette de retrouver un fonctionnement sain du marché immobilier».

La nouvelle structure, qui pourrait être au départ co-détenue par Fannie Mae et Freddie Mac, aura à sa tête un président et un directeur général. Elle ne devrait pas être opérationnelle avant l’an prochain, les prochains mois étant consacrés à la définition exacte de son périmètre d’activité et au recrutement de son personnel. Elle élaborera une norme unique pour la titrisation des prêts hypothécaires et pourra survivre de façon indépendante en cas de dissolution des deux organismes historiques.

Cette initiative «devrait permettre de générer des économies d’échelles et réduire le coût de fonctionnement du nouvel organisme pour le contribuableaméricain», commente Mark Calabria, directeur des études sur la régulation financière au Cato Institute. Il précise que le directeur de la FHFA «a l’intention de fusionner les deux organismes actuels afin d’inciter le Congrès à travailler sur une révision encore plus large du financement du logement».

A plus court terme, Fannie Mae et Freddie Mac devraient réduire de 10% leur exposition aux prêts immobiliers destinés à l’acquisition d’appartements en copropriété. Les agences essaieront par ailleurs de céder au moins 5% de la portion la moins liquide de leur portefeuille de crédits hypothécaires. Est également prévu le transfert d’une partie de ce risque à des propriétaires privés, afin de réduire l’exposition du contribuable à des pertes potentielles de valeur. Fannie Mae et Freddie Mac devraient ainsi céder au secteur privé au moins 30 milliards de dollars de crédits hypothécaires titrisés en 2013.

A lire aussi